La publicité frauduleuse baisse

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Selon le rapport établi par Integral AdScience, entreprise américaine de mesure et d’analyse de la qualité de campagnes publicitaires, la fraude liée à la publicité sur le web, baisse de 20% à 13%. Toutefois, le trafic non-humain ne disparaîtra jamais. Les robots continuerons leur méfait malgré la volonté des acteurs de l’industrie publicitaire de limiter la casse. Réduire cette activité frauduleuse en la limitant dans le temps reste le combat des acteurs de la publicité sur Internet.

La régie publicitaire web ComOclic acteur de cette industrie participe à cette volonté de réduire la fraude et développe des filtres au sein de son propre adserver. En savoir plus : http://www.comoclic.com/serveur-publicitaire.html. Leurs annonceurs peuvent désormais comprendre ce qu’ils achètent, détecter la fraude et optimiser leur dépensent.

Ce rapport semestriel est conçue pour surligner l’état de la qualité médiatique dans l’industrie publicitaire en ligne. On y retrouve les métriques, mesurant la qualité médiatique des impressions incluant le score TRAQ (vraie Publicité, la qualité), l’activité suspecte (robots), la visibilité, l’e-réputation, ad clutter, et ad collisions.

Le TRAQ Score est enregistré à une échelle de 1-1000 , 1000 étant l’indicateur de la plus haute qualité. L’analyse au cours du second semestre 2013 a révélée que les éditeurs directs avaient en moyenne un TRAQ Score de 684, signifiant que les impressions servies en direct par les grands éditeurs a eu tendance à atterrir sur des médias de qualité bien au-dessus de la moyenne. Les plateformes d’échanges et les réseaux avaient un score de TRAQ de 597, qui indique là une qualité médiatique satisfaisante.

En général à travers l’écosystème publicitaire numérique, le TRAQ Score a été noté à 625. Le format obtenant la meilleure note générale est le skyscrapper (160×600) la plus haute note en terme de visibilité avec un Score de TRAQ de 659.

Pour en savoir plus, lisez le rapport ici : http://www.comoclic.com/seminaire2013.pdf

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »